Le Moniteur des Pharmacies n° 3115 du 13/02/2016
 

AGENCEMENT

Entreprise

Chloé Devis

Face à la nécessité de promouvoir l’offre officinale, comment tirer parti au mieux de sa surface de vente sans la menacer d’asphyxie ? La réponse doit conjuguer une vision stratégique et le sens du détail astucieux. Conseils d’experts.


Le développement des ventes hors ordonnance et la réduction des stocks ont progressivement entraîné l’inversion du fameux ratio moyen (70/30) entre le back-office et la surface de vente. Mais la rentabilisation de chaque mètre carré reste une préoccupation majeure des pharmaciens.« Si la stratégie commerciale de certains les pousse à jouer le développement du mètre linéaire, d’autres préfèrent proposer moins, mais mieux », note David Van Acker, directeur commercial de Mobil M. En effet, « la surexposition donne une impression de chaos et nuit au repérage et à la visibilité », avertit Emmanuel Zittoun, dirigeant de TH Kohl. « Faire le tri dans ses linéaires permet d’éliminer les éléments qui prennent de la place sans apporter de valeur », poursuit-il. La démarche s’appuiera sur « une analyse de la rentabilité des gammes, associée à une réflexion en ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...