Le Moniteur des Pharmacies n° 3115 du 13/02/2016
 

Actualités

CE QUE VOUS EN PENSEZ

François Pouzaud


Guy Christelle, Pure (Ardennes) Dépasser 85 %, c’est déjà le cas dans ma pharmacie. Mon taux de substitution actuel est de 93,30 % et le niveau le plus haut atteint a été 94,97 % en décembre 2013. Je n’ai pas trop de souci à maintenir ce résultat. Les quelques réticences encore observées à l’égard des génériques proviennent plus des médecins que des patients. Je suis cependant au taquet et le montant de ma ROSP est pénalisé par la petite taille de mon officine.D’autres officines de chiffres d’affaires plus importants en génériques mais réalisant un taux de substitution bien inférieur au mien, touchent une rémunération plus élevée du fait de leur taille. Une prime au mérite serait plus juste. Maintenir un objectif à 85 % aurait été aussi plus raisonnable. Il ne faut pas, sous prétexte ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...