Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016
 

DÉPRESSION

Actualités

Yolande Gauthier


Un bracelet connecté pourrait bien permettre d’améliorer la prise en charge précoce des rechutes dépressives. Partant de l’hypothèse que la dépression induit des modifications physiologiques non perceptibles par le patient au début de la maladie, ce bracelet mesure plusieurs paramètres : pH cutané, température corporelle, fréquence cardiaque et oxygénation, exposition à la lumière, quantité de mouvements au cours de la journée et de la nuit… Le Dr Philippe Nuss (hôpital Saint-Antoine, Paris) va lancer une étude de 3 mois sur ledit objet. « Nous recrutons une soixantaine de patients dépressifs en rémission, en privilégiant ceux qui ne sont pas sous traitement antidépresseur. Ils porteront le bracelet et seront interrogés sur leur ressenti de manière aléatoire, explique le psychiatre. Certaines personnes rechuteront pendant l’étude, d’autre pas. On regardera rétrospectivement les différences d’ajustement des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...