Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016
 

AZORUBINE E122

Médicaments

Anne Drouadaine


Une pétition, lancée sur Internet (change.org) par une certaine Nathalie Bernard – dont on ne sait rien –, demande le retrait de l’azorubine ou colorant E122 des aliments et des médicaments, dont Doliprane suspension buvable. Selon Nathalie Bernard, l’E122 est « présagé [sic] cancérigène » et augmenterait le risque d’hyperactivité chez l’enfant. L’azorubine est en réalité inclassable quant à sa cancérogénicité d’après le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer). Interdit aux Etats-Unis, ce colorant est bien autorisé au sein de l’Union européenne avec des règles d’étiquetage spécifiques pour les denrées alimentaires en contenant, qui doivent mentionner : « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants ». Concernant les médicaments, en tant qu’excipient à effet notoire, l’Agence nationale des produits de santé impose la mention suivante : « peut provoquer des réactions allergiques ». Le laboratoire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...