Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016
 

IATROGÉNIE MÉDICAMENTEUSE

Médicaments

Marjolaine Labertonière


Lors de la 5e journée des URPS-pharmaciens d’Ile-de-France qui a eu lieu le 21 janvier sur l’iatrogénie médicamenteuse, l’amélioration de la communication entre les divers acteurs de santé a été un thème récurrent. Une étude de Christian Skalafouris (interne en pharmacie à l’AP-HP) a montré que seulement 6% des patients admis à l’hôpital avec un courrier du médecin traitant mentionnaient la totalité des traitements lors de la conciliation des traitements médicamenteux (CTM) d’entrée. Dans 84% des cas, le pharmacien d’officine contacté a permis la détection des divergences non intentionnelles. Une lettre de conciliation a été transmise à la sortie pour les pharmaciens en ville. Des difficultés existent cependant pour récupérer ces informations, en particulier l’absence de moyens de transmission sécurisés et codés.Martial Fraysse (Ordre des pharmaciens d’Ile-de-France) estime que « la messagerie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...