Le Moniteur des Pharmacies n° 3112 du 23/01/2016
 

ARRÊT CARDIAQUE

Actualités

Yolande Gauthier


La prévention de la mort subite par arrêt cardiaque repose essentiellement sur la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaire et l’implantation de défibrillateurs chez les patients les plus exposés. Pour Eloi Marijon, cardiologue (Paris, Centre de recherche cardiovasculaire), une prévention à plus court terme serait souvent possible. Dans une étude parue dans Annals of Internal Medicine, ce chercheur a relevé la présence de douleur caractéristique dans la poitrine, dyspnée ou perte de connaissance dans les 4 semaines précédant un arrêt cardiaque chez plus de la moitié des 840 sujets. Seule une personne sur 5 a appelé le 15 devant ces symptômes. Le taux de survie a été de 32 % dans le groupe des appelants, et 6 % seulement dans le groupe qui n’a rien fait. « Il ne faut pas ignorer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...