Le Moniteur des Pharmacies n° 3112 du 23/01/2016
 

BIOTHÉRAPIES ANTI-INFLAMMATOIRES

Médicaments

Y.G.


Les instructions de conservation au frais des traitements de fond biologiques anti-inflammatoires sont-elles respectées au domicile ? Non, si l’on en croit les résultats d’une étude néerlandaise publiée dans Rheumatology. Seuls 6,7 % des patients conservent leur médicament dans les conditions recommandées. Près d’un quart d’entre eux l’ont même laissé à une température inférieure à 0 °C pendant plus de 2 heures.Or l’exposition à des températures extrêmes risque de dénaturer ces médicaments et « d’induire la formation irréversible d’agrégats protéiques » soulignent les chercheurs. Ils estiment que ces agrégats peuvent augmenter l’immunogénicité et entraîner l’apparition d’anticorps neutralisants, diminuant l’efficacité du traitement et contribuant au risque d’effets indésirables.En attendant que d’autres études établissent les conséquences d’une mauvaise conservation de ces médicaments, mieux vaut rappeler aux patients de bien les garder au frais.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...