Le Moniteur des Pharmacies n° 3111 du 16/01/2016
 

FRAUDES À LA CARTE VITALE

Entreprise

Françoise Sigot

Comme tous les professionnels de santé, les pharmaciens sont souvent en première ligne face aux fraudeurs. Il leur faut donc vérifier qu’ils ne sont pas face à un patient malhonnête et ne pas s’exposer à des représailles.


Entre 2010 et 2012, en région parisienne, quatre personnes ont réussi à se faire délivrer pour plus de 450 000 euros de médicaments grâce à des cartes Vitale volées qu’ils utilisaient dans des pharmacies pour acheter jusqu’à 1 000 euros de médicaments par jour. Ceux-ci étaient ensuite revendus à l’étranger, selon un processus particulièrement bien rodé. Condamnés à des peines de trois ans et demi et quatre ans de prison ferme, ces malfrats sont aujourd’hui sous les verrous. Il n’en reste pas moins que, pour un réseau démantelé, d’autres souvent moins bien organisés et de plus faible ampleur sévissent régulièrement.Les derniers chiffres communiqués par l’Assurance maladie en 2012 montrent que les fraudes aux cartes Vitale, congés payés et aux CMU seraient à l’origine de plus de 15 millions d’euros de pertes sèches ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...