Le Moniteur des Pharmacies n° 3110 du 09/01/2016
 

EXERCER À L’ÉTRANGER

Entreprise

Chloé Devis

Que les raisons du départ soient d’ordre personnel ou professionnel, aller exercer la pharmacie hors des frontières hexagonales nécessite une bonne dose de motivation… et d’anticipation.


Les pharmaciens s’inscrivent-ils dans la tendance forte qui pousse de plus en plus de Français à s’expatrier ? Difficile d’avoir une vision d’ensemble, mais le Conseil de l’Ordre indique avoir « reçu, en 2015, 45 demandes d’attestation de la part de pharmaciens désireux d’obtenir une autorisation d’exercer dans un autre pays, contre 40 en 2014 et 38 en 2013 ». Selon les statistiques européennes établies entre 1994 et 2014, 425 diplômés français au total exercent dans un autre pays de l’Espace économique européen (EEE). Au Québec, 136 demandes de reconnaissance des qualifications professionnelles ont été étudiées et acceptées entre 2011 et 2014. « Au vu des enjeux, il faut commencer, avant de partir, par bien définir ses motivations et son projet tant sur le plan personnel que professionnel, avertit François Barry Delongchamps, président délégué de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...