Le Moniteur des Pharmacies n° 3106 du 05/12/2015
 

RECHERCHE

Actualités

Myriem Lahidely


Une bactérie « intelligente » capable de mesurer le taux de glucose d’un diabétique vient d’être mise au point par des chercheurs montpelliérains*. « Des micro-organismes vivants dotés d’un équipement enzymatique et biochimique peuvent servir de dispositif de diagnostic médical », résume le Pr Eric Renard (service endocrinologie, diabétologie, nutrition, CHRU de Montpellier). Les chercheurs ont introduit dans le génome d’Escherichia coli un fragment d’ADN synthétique qui l’a rendu sensible à la présence de glucose. « Ce colibacille assez polyvalent comporte des systèmes de détection utiles à sa survie en milieu hostile. Nous utilisons cet équipement naturel pour repérer des marqueurs cliniques d’intérêt médical dans des milieux biologiques », explique le professeur.Les bactéries modifiées sont encapsulées dans de l’alginate. Mises au contact de l’urine du patient diabétique ou de son plasma, sous forme de billes blanches, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...