Le Moniteur des Pharmacies n° 3105 du 28/11/2015
 

HARCÈLEMENT

Entreprise

Chloé Devis

Les comportements hostiles en entreprise peuvent avoir de graves conséquences. L’officine n’est pas épargnée, comme en témoigne la récente condamnation d’une pharmacienne nantaise. Face à ces agissements, une règle d’or: trouver du soutien pour faire valoir ses droits.


Selon la dernière enquête Sumer* (2010), 22 % des salariés déclarent être confrontés à des comportements hostiles dans le cadre de leur travail. « Si les petites structures sont en moyenne moins touchées, la proximité peut cependant favoriser l’aggravation de difficultés entre le patron et ses salariés ou parmi ses salariés eux-mêmes », note Valérie Langevin, experte sur les risques psychosociaux à Institut national de recherche et de sécurité. Aux yeux de la loi, l’employeur est responsable des conditions de travail et a une obligation de résultat quant aux mesures de protection de la santé physique et mentale de son personnel. Reste qu’« il est délicat de définir la frontière entre ce qui relève des prérogatives du chef d’entreprise en matière d’autorité, et les abus tels qu’ils peuvent être ressentis par les salariés », nuance ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...