Le Moniteur des Pharmacies n° 3105 du 28/11/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Anne Drouadaine*, Myriem Lahidely**


Réponse : Oui, elles sont multiples. Cette épice est utilisée depuis l’Antiquité comme une panacée. Sa puissante action antioxydante est notamment due à la crocine, un caroténoïde extrait des stigmates qui augmente l’activité des enzymes impliquées dans la défense antioxydante de l’organisme. Cette propriété intéresse de nombreuses pathologies, plus de 200 étant aujourd’hui attribuées notamment aux conséquences du stress oxydant, facteur favorisant le vieillissement des organes. On utilise le safran aussi bien pour des affections gynécologiques que pneumologiques et oculaires. Il a par ailleurs des propriétés antinociceptives et anti-inflammatoires efficaces pour des pathologies telles que l’arthrite, et son action hypolipidémiante est utilisée pour traiter des problèmes de poids et le diabète. De nombreuses études ont prouvé des bénéfices sur la sphère cardiovasculaire, d’autres ont démontré une activité anticancéreuse (du sang notamment) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...