Le Moniteur des Pharmacies n° 3105 du 28/11/2015
 

ASPIRINE ET PÉNICILLINE

Médicaments

Yolande Gauthier


De nombreux patients sont considérés comme allergiques à l’aspirine ou à la pénicilline. Mais le sont-ils réellement ? Majoritairement non, d’après deux études présentées au congrès de l’ACAAI (American College of Allergy, Asthma & Immunology) début novembre. Elles concluent dans le même sens : en l’absence de confirmation du diagnostic d’allergie, ces patients se voient administrer d’autres médicaments qui peuvent s’avérer moins efficaces et/ou moins bien tolérés, ou plus coûteux. La situation est transposable en France. « Neuf fois sur dix, le bilan ne retrouve pas d’allergie aux bêtalactamines chez les patients qui se disent allergiques. L’interrogatoire ou la lecture du carnet de santé peut apporter des informations. Le terme d’allergie est parfois utilisé à tort en cas de mycose ou de troubles digestifs », explique le Dr Jean-François Fontaine, allergologue au CHU de Reims. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...