Le Moniteur des Pharmacies n° 3104 du 21/11/2015
 

INTERVIEW

L’événement

Loan Tranthimy*, Matthieu Vandendriessche**

Directeur général de l’UNCAM depuis un an, Nicolas Revel entame ses premières négociations conventionnelles avec les pharmaciens. Son objectif : conclure un accord gagnant-gagnant sur la substitution des génériques en décembre. Il revient aussi pour « Le Moniteur » sur un autre dossier majeur pour la profession : la réforme de la rémunération.


Vous avez déclaré vouloir faire progresser encore le taux de substitution alors que la France est championne en Europe pour ce taux. Peut-on aller au-delà de 85 % ? L’enjeu, c’est de promouvoir la part des génériques dans la consommation des médicaments en France, car elle reste encore très en deçà de celle de nos voisins européens. L’avenant conventionnel de 2012 sur la substitution générique constitue pour cela un instrument particulièrement adapté. L’Assurance maladie comme les syndicats professionnels en sont convaincus. Ce texte a en effet contribué à relever sensiblement le taux moyen de substitution de 71,2 % en 2012 à 83,3 % en 2014. C’est un très beau résultat même si l’objectif national est de 85 %. Le temps est venu de redonner à ce dispositif un nouvel élan car nous observons depuis un an ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...