Le Moniteur des Pharmacies n° 3104 du 21/11/2015
 

DÉCLARATIONS DE TVA

Entreprise

François Pouzaud

Lors de contrôles fiscaux, le fisc scrute de plus en plus la TVA. Cet impôt représente une part majoritaire des recettes fiscales de l’Etat. Nos conseils pour une bonne gestion de la TVA.


La probabilité d’un contrôle de TVA en pharmacie est inférieure à d’autres secteursd’activité (BTP, ventes de voitures d’occasion…), et reste peu élevée. « Compte tenu du taux moyen de TVA sur le chiffre d’affaires d’une pharmacie, d’environ 4,5 %, ce n’est pas le risque fiscal le plus important », convient Luc Aspart, expert-comptable à Toulouse (groupement CGP). Pour autant, il y a quelques précautions à prendre. Faire attention aux datesRespecter les dates de déclaration et de paiement est le meilleur moyen de ne pas mettre le fisc en alerte. Les experts comptables doivent y veiller. « La TVA encaissée par la pharmacie doit faire l’objet d’une déclaration (intitulée “CA 3”) et d’un paiement des sommes dues le 21 du mois suivant la réalisation des ventes », précise Laurent Cassel, expert-comptable du cabinet AdequA. Pour rappel, c’est la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...