Le Moniteur des Pharmacies n° 3102 du 07/11/2015
 

L’INTERVIEW
DR JEAN-MARIE COHEN, MÉDECIN ÉPIDÉMIOLOGISTE, CONSULTANT POUR OPEN ROME

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Anne Drouadaine*, Pauline Michel**


Le vaccin injectable contre la grippe ne contient que des fragments de virus, incapables de se recoller pour reformer un virus susceptible de provoquer une infection. Ce vaccin ne peut donc pas provoquer une grippe. S’agissant de l’impression du patient d’avoir contracté la grippe quelques jours après la vaccination, cela peut être dû à trois sortes de situation : 1) La vaccination déclenche une réaction qui est une répétition générale de la défense contre la grippe. L’organisme apprend ainsi à réagir mais, dans les heures qui suivent, l’injection peut déclencher a minima les signes habituels de défense, dont une montée de la température, qui ressemble à celle de la grippe. Une forte réaction peut être le signe d’un apprentissage antigrippal de bonne qualité. 2) Durant la période de vaccination, toutes sortes de virus ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...