Le Moniteur des Pharmacies n° 3102 du 07/11/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Anne Drouadaine*, Pauline Michel**


Réponse : Le Centre international de la recherche sur le cancer vient en effet de classer la consommation de viandes rouges (bœuf, veau, porc, agneau, mouton, cheval et chèvre) comme probablement cancérigène pour l’homme (groupe 2a) et la consommation des viandes transformées (charcuterie) comme cancérigène (groupe 1). En 2011, l’Anses avait mis en évidence dans son rapport « Nutrition et cancer » une possible relation entre la consommation de viandes rouges ou transformées et l’augmentation de la probabilité de développer des cancers du côlon et du rectum. Ses recommandations, toujours d’actualité, visent à limiter la consommation de viandes rouges à 500 g par semaine au plus et à alterner avec des viandes de volaille, poissons et œufs. Il faut également veiller à atteindre les apports nutritionnels conseillés, avec un apport calorique adapté aux dépenses ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...