Le Moniteur des Pharmacies n° 3102 du 07/11/2015
 

Édito

Florence Bontemps


La nouvelle était attendue mais elle est tombée plus tôt que prévu. Le 2 novembre, l’Organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC) a fermé les robinets du financement du DPC 2015 pour les titulaires. Le motif ? Il est évident : l’enveloppe budgétaire allouée pour l’année 2015 a été entièrement consommée. Plus d’enveloppe, mais une même obligation : le DPC reste obligatoire pour les titulaires, les adjoints et les préparateurs*. Y compris pour 2015 ! Et c’est une bonne chose, car le DPC a apporté à la formation la notion importante d’évaluation de ses propres pratiques. Une démarche qui permet indirectement d’évaluer ce que l’on est susceptible d’apporter aux patients. L’enjeu de la formation va bien au-delà d’une prise en charge ou d’un simple tampon DPC sur une attestation. L’enjeu de la formation, c’est l’enjeu du monopole. Le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...