Le Moniteur des Pharmacies n° 3101 du 31/10/2015
 

STRATÉGIE

Transactions

François Pouzaud

Quelles sont les conséquences en termes de revenus et de patrimoine dans le fait de se réinstaller ou celui d’investir dans une autre pharmacie ? Y a-t-il une option plus intéressante que l’autre ? Eléments de réponse.


Après plusieurs années d’exercice, très souvent quand la période de remboursement des crédits d’acquisition se termine, le titulaire animé par l’esprit d’entreprise ou le besoin de se remettre en question s’interroge sur ses objectifs professionnels : rester sur place mais investir dans une autre officine en qualité d’associé minoritaire d’une SEL avec un jeune confrère (scénario n° 1), ou céder son officine pour en acquérir une autre, plus importante ou dotée d’un meilleur potentiel de développement (scénario n° 2).En dehors de toute considération fiscale et patrimoniale, le pharmacien choisira l’une ou l’autre stratégie en fonction de ses aspirations personnelles et de sa vision de l’exercice officinal : est-il plutôt « libéral solitaire » ou appartient-il à la nouvelle génération d’associés solidaires ? Cette question mise à part, intéressons-nous maintenant aux aspects purement patrimoniaux en termes de revenus, de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...