Le Moniteur des Pharmacies n° 3100 du 24/10/2015
 

DASRI

Actualités

Anne-Charlotte Navarro

L’éco-organisme DASTRI a réalisé une enquête en partenariat avec l’IFOP pour connaître les pratiques des pharmacies et des patients confrontés aux déchets de soins à risques infectieux (DASRI). Les résultats présentés le 15 octobre dernier révèlent une forte implication dans cette filière des pharmaciens et des pistes d’évolution pour l’avenir.


Antoine Audry, président de l’association DASTRI, souligne que « ces bons résultats ne doivent pas faire oublier qu’une partie des patients et des officines doivent encore se mobiliser ». L’année 2016 va être marquée par la renégociation du contrat de partenariat avec l’Etat. Antoine Audry se déclare confiant, car les objectifs fixés sont déjà atteints. Cependant il regrette la désignation de l’éco-organisme pour le traitement des déchets des autotests VIH. « Cette extension des pathologies imposée ne permet pas, à l’heure actuelle, la distribution d’une boîte adaptée aux attentes des professionnels et des patients. »* Echantillon representatif de 1849 patients au auto-traitement et 503 pharmaciens.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...