Le Moniteur des Pharmacies n° 3100 du 24/10/2015
 

OBJETS CONNECTÉS

Entreprise

Chloé Devis

Les promesses des objets connectés se multiplient dans le champ du bien-être et de la santé. Ce marché a-t-il vraiment sa place à l’officine ? Etat des lieux et points de vue croisés.


D’après l’institut GKF, deux milliards d’objets connectés devraient être vendus en France d’ici à 2020, soit plus d’une trentaine par foyer. Mais si la santé est l’un des secteurs les plus fertiles en innovations, le marché dans ce domaine reste émergent en 2015 : selon un sondage PHR/Ifop de septembre 2015, 16 % des Français possèdent un objet de santé connectée, contre 13 % l’an dernier, et parmi eux 10 % l’utilisent encore.« Ce n’est pas ce qui va sauver notre économie » « En termes d’équipement, ce n’est pas encore l’explosion ! », admet Lucien Bennatan, président de PHR, à l’origine de l’enseigne de pharmacie digitale Ma Pharmacie Référence, en cours de déploiement. Plus de 500 officines du groupement proposent déjà des objets connectés, essentiellement des balances, trackers, tensiomètres et thermomètres: pour chacune de ces catégories, quelque 1 000 produits ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...