Le Moniteur des Pharmacies n° 3100 du 24/10/2015
 

SUIVI DU PATIENT

Entreprise

Matthieu Vandendriessche


Le cancer, ce sont près de 355 000 nouveaux patients chaque année. Et les deux tiers d’entre eux recherchent un conseil entre deux dispensations d’anticancéreux, selon une étude de 2014 de l’Institut national du cancer. Dans le même temps, seulement 16 % des pharmaciens se disent formés à l’approche psychologique d’un patient cancéreux. Des raisons pour lesquelles Biogaran a développé un programme d’accompagnement des officinaux sur le cancer après celui consacré l’an dernier à la maladie d’Alzheimer.Les modules qui le composent abordent la pathologie (types de cancers, traitements et examens, etc.) et les effets indésirables et principales interactions médicamenteuses. « Je n’avais pas idée qu’il y en avait autant entre les plantes et certains traitements anticancéreux, en dehors de l’exemple bien connu du millepertuis », commente Blandine Baudin, qui a testé ce programme. Titulaire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...