Le Moniteur des Pharmacies n° 3099 du 17/10/2015
 

Débat

Magali Clausener*, François Pouzaud**

L’UNPF, l’un des trois syndicats de titulaires, propose d’ouvrir le capital des officines à tous les pharmaciens. Pour certains, il n’en est pas question. Mais, pour d’autres, il faudrait aller encore plus loin.


Le 23 septembre dernier, l’UNPF présentait son Livre blanc « Pharmacien : pour que la profession ait un avenir ». Parmi 20 propositions, l’une d’elles a tout de suite attiré l’attention. Le syndicat préconise en effet d’ouvrir le capital des officines à l’ensemble des pharmaciens et non plus exclusivement à ceux en exercice. Pour l’UNPF, il faut « démocratiser le métier, le sortir de la transmission sui generis pour autoriser tout pharmacien désireux d’investir à hauteur de ses moyens et de devenir actionnaire ». En clair, il s’agit de donner la possibilité aux pharmaciens retraités, sans contraintes de délai, mais aussi à ceux d’autres sections (industrie, grossistes-répartiteurs, établissements de santé, biologie médicale) d’entrer dans le capital des officines. « Ce sont des professionnels de santé qui partagent un savoir-faire et des valeurs communes. Cela permet aussi d’élargir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...