Le Moniteur des Pharmacies n° 3098 du 10/10/2015
 

PRIME DE GÉRANCE

Entreprise

François Pouzaud

Pendant les premières années après l’installation, les titulaires se fixentune rémunération a minima. Mais il est possible de faire une entorse aux privations,sans augmenter la rémunération de base et sans pénaliser la trésorerie de l’entreprise. Comment ? En instaurant une prime de gérance.


Après installation, la rémunération de gérance du titulaire est souvent équivalente, voire légèrement inférieure à celle qu’il percevait quand il était adjoint, car la société s’est lourdement endettée pour acquérir le fonds. Ce faible niveau est d’ailleurs nécessaire pour faire valider le business plan auprès de la banque. « Mais travailler 60 heures par semaine pour gagner la même chose qu’un adjoint aux 35 heures, ça ne marche qu’un temps », constate Gilles Andrieu, du cabinet Espace. D’où l’intérêt de prévoir une prime de gérance plutôt qu’une augmentation de rémunération, quand les bénéfices dégagés sont supérieurs au prévisionnel établi. « Il est difficile de faire machine arrière lorsqu’une rémunération supérieure est mise en place », souligne-t-il.Un bonus motivant qui sensibilise à la gestion de l’entreprise La question de la prime de gérance se pose pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...