Le Moniteur des Pharmacies n° 3097 du 03/10/2015
 

Édito

Laurent Lefort


Revenons un instant sur l’ouverture du capital des pharmacies préconisée par l’UNPF*, au-delà des pharmaciens d’officine en exercice. Et penchons-nous sur les investisseurs potentiels. Les retraités qui ont connu l’âge d’or sont sans nul doute en possession d’un bon pécule. Seraient-ils à ce point altruistes pour investir dans les officines qui ont prioritairement besoin de leurs deniers ? Ou préfèreraient-ils miser sur celles qui sont susceptibles de rendre leurs vieux jours encore plus confortables ? Les adjoints ? Incontestablement une bonne idée. Ne serait-ce que pour garder les profils à « haut » potentiel. Dommage toutefois de ne pas avoir misé sur eux quand la situation était plus prospère. Doit-on en conclure que les ennuis se partagent plus facilement que les moments fastes ? L’industrie, les grossistes et autres professions pharmaceutiques pourraient sans nul doute apporter un regard et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...