Le Moniteur des Pharmacies n° 3096 du 26/09/2015
 

SUIVI DES PATHOLOGIES CHRONIQUES

Entreprise

Stéphanie Bérard


Selon une récente étude des Echos menée auprès de 404 titulaires (dont le CA est supérieur à 2 M€), 50 % des pharmaciens ont déjà initié des actions de prévention et de dépistage. Toujours selon cette étude, ils souhaitent être accompagnés par les laboratoires de médicaments éthiques pour le suivi des patients diabétiques (81 %), qui souffrent de pathologies cardiovasculaires (75 %) et des personnes âgées (74 %).Or, pour le moment, le soutien des laboratoires se limite à des formations sur l’observance ou les entretiens pharmaceutiques et à des brochures d’information destinées aux patients. Les pharmaciens souhaitent des modalités d’accompagnement plus originales, comme des réunions communes entre pharmaciens et médecins (60 %). De même, les services digitaux proposés par les laboratoires pour les patients – sites d’information sur les pathologies et applications mobiles – semblent insuffisants aux pharmaciens. « Ils ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...