Le Moniteur des Pharmacies n° 3094 du 12/09/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Réponse : En premier lieu, il peut, dans l’espace de confidentialité de l’officine, expliquer son refus de délivrance en rappelant au patient la réglementation et proposer un accompagnement. Il peut ensuite tenter de diriger le patient vers une structure de prise en charge (association, centre spécialisé…), après avoir éventuellement échangé avec le prescripteur. Le pharmacien a l’obligation de déclarer tout cas de pharmacodépendance grave, soit auprès de l’agence régionale de santé qui transmettra au CEIP (centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance) et au service médical de l’Assurance maladie, soit directement au CEIP.Source : Ordre national des pharmaciens.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...