Le Moniteur des Pharmacies n° 3094 du 12/09/2015
 

CÉLÉCOXIB

Médicaments

A. D.


En 2004, le rofécoxib (Vioxx) est retiré du marché par le laboratoire Merck pour cause de risque accru d’accidents cardiaques. Le célécoxib est, quant à lui, resté sur le marché malgré les suspicions. D’après une étude présentée au congrès de la Société européenne de cardiologie, le célécoxib ne présenterait pas de risque cardiovasculaire supérieur à celui des anti-inflammatoires non stéroïdiens classiques. Les 7 297 patients inclus dans l’étude souffraient de polyarthrite rhumatoïde ou d’arthrose. Ils ont été suivis sur 3,2 ans en moyenne et le passage d’un AINS classique au célécoxib n’a pas entraîné de surrisque cardiovasculaire par rapport au maintien d’un AINS classique. En outre, il y a eu moins d’effets indésirables digestifs sévères dans le groupe célécoxib (38 cas) que dans le groupe AINS classique (66 cas). La sécurité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...