Le Moniteur des Pharmacies n° 3093 du 05/09/2015
 

Comptoir

FICHE FORMATION

Karelle Goutorbe

Cette malformation congénitale rare touche en France 150 à 200 nouveau-nés par an. Après une intervention chirurgicale, la survie à la sortie de l’hôpital est de plus de 90 %.


Qu’est-ce que c’est ?• Cette malformation congénitale d’origine inconnue se caractérise par une interruption de l’œsophage qui se termine en cul-de-sac. Les aliments et la salive ne peuvent donc pas atteindre l’estomac.• L’œsophage peut également être relié à la trachée par une ou plusieurs fistules trachéo-œsophagiennes, lesquelles sont à l’origine de troubles respiratoires et/ou de fausses routes.• Cinq formes d’atrésies existent, définies selon la localisation de la ou des fistules trachéo-œsophagiennes. La plus fréquente est le type III (voir schéma). Quels sont les symptômes ? • Les nouveau-nés atteints ne peuvent avaler ni leur salive ni le lait qu’ils régurgitent.• En raison de la fistule, des fausses routes peuvent également provoquer une détresse respiratoire.• Chez la moitié des bébés, différentes anomalies sont associées à l’atrésie de l’œsophage dont le nombre et la sévérité sont très variables : malformations vertébrales, anales, cardiaques, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...