Le Moniteur des Pharmacies n° 3092 du 29/08/2015
 

Dossier

Le financement est l’enjeu majeur des prochaines années face à l’inflation des prix demandés par les laboratoires.


Le rapport « Charges et produits pour 2016 » de l’Assurance maladie fait état des résultats d’une étude menée aux Etats-Unis sur 58 médicaments anticancéreux approuvés entre 1995 et 2013. En 20 ans, le prix par année de vie gagnée a augmenté de 10 % par an en dollars constants (c’est-à-dire hors inflation), ce qui représente un quadruplement durant la période (54 100 $ en 1995 et 207 000 $ en 2013). Dominique Giorgi (CEPS), stigmatise les prix trop élevés, en particulier des médicaments orphelins dont « le modèle arrive au bout de sa logique » avec des prix pouvant atteindre 300 000 € par an et par patient pour un médicament qui cible 80 à 100 personnes et des critères de performance « assez difficiles à vérifier ». Le président du CEPS a déjà annoncé la couleur : « Il va y avoir quelques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...