Le Moniteur des Pharmacies n° 3091 du 22/08/2015
 

ANTI-TNF ET MICI

Médicaments

A.D.


Une étude française rétrospective, publiée dans The American Journal of Gastroenterology, a révélé que 20 % des patients souffrant d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) et traités avec un anti-TNF présentent un risque de complications dermatologiques : des lésions psoriasiformes et des infections cutanées conduisant parfois à l’arrêt du traitement. En cas de changement de traitement par un autre anti-TNF, une récidive a été observée chez 57 % des patients. Les auteurs ont constaté des différences selon le type de pathologie avec un risque de complication cutanée moins élevé chez les patients atteints de rectocolite hémorragique que chez ceux souffrant d’une maladie de Crohn. Ils souhaitent désormais que leurs résultats permettent d’établir des recommandations de prise en charge des complications dermatologiques pour les patients atteints de MICI.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...