Le Moniteur des Pharmacies n° 3087 du 04/07/2015
 

Marchés : la collection 2014

COSMÉTIQUES BÉBÉ

Peggy Cardin-Changizi

Face à la grande distribution en recul sur les soins cosmétiques pour bébé, la pharmacie s’impose comme un gage de sécurité. Le secteur affiche son dynamisme, sous l’influence de Mustela et de sa stratégie marketing et innovation bien huilée. Pour autant, les challengers ne sont pas en reste…


A l’officine, le marché de la dermocosmétique pour les tout-petits (hygiène et soins dont liniments) reste un créneau porteur : il progresse de 1,1 % en valeur à 84,3 millions d’euros et de 2,1 % en volume avec 14 millions d’unités. Alors que, de son côté, la grande distribution, qui représente pourtant près de 70 % du marché (203,4 millions d’euros pour 79,5 millions d’unités vendues, source Kantar Worldpanel), accuse une baisse en valeur de 2,1 % et de 1,3 % en volume, notamment à cause des promotions et du poids des marques de distributeur (MDD). « Plus de 70 % des mamans mixent leurs achats entre GMS et pharmacie, constate Sybille Foing, directrice marketing de Mustela. Les pharmaciens doivent fidéliser les jeunes mamans qui privilégient le circuit officinal la première année après la naissance de leur bébé, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...