Le Moniteur des Pharmacies n° 3087 du 04/07/2015
 

Éditorial

Matthieu Vandendriessche


Le secteur pharmaceutique et celui des taxis n’ont apparemment aucun point commun, sauf qu’ils sont tous deux protégés par un monopole. Un monopole remis en question il y a quelques années par le fameux rapport Attali pour la libération de la croissance. A l’époque, les deux professions avaient été préservées des foudres libérales par le Président Sarkozy. Les taxis s’en étaient sortis en levant le poing et en menaçant de bloquer les routes. Ce qu’ils ont fait jeudi 25 juin pour contester violemment le déploiement du service de covoiturage payant Uber. Une concurrence déloyale puisqu’il suffit à un usager d’allumer son smartphone pour repérer en temps réel les voitures Uber disponibles autour de lui. Mais une concurrence que la société américaine fonde sur la liberté d’entreprendre, contestant à l’Union européenne la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...