Le Moniteur des Pharmacies n° 3085 du 20/06/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**, Alexandra Blanc***


Réponse : Le follicule pileux possède, tout comme les cellules cancéreuses, une forte activité de prolifération cellulaire. Les traitements qui ciblent la destruction et/ou l’arrêt de la prolifération des cellules cancéreuses affectent donc aussi le follicule pileux, qui devient dystrophique et provoque la chute du cheveu. A noter toutefois que certaines chimiothérapies ne font pas tomber les cheveux. Grâce à leur phase de repos, les cellules-souches du follicule pileux ne sont généralement pas affectées par les traitements anticancéreux et restent le plus souvent intactes. Lorsque le traitement est arrêté, les follicules pileux se régénèrent et les cheveux repoussent. Mais à cause de la durée anormale de la phase d’inactivité, des modifications peuvent apparaître au niveau de la texture, du diamètre ou de la couleur des cheveux qui repoussent.Source : « Guide beauté pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...