Le Moniteur des Pharmacies n° 3084 du 13/06/2015
 

Éditorial

Matthieu Vandendriessche


Une indiscrétion nous fait savoir qu’à mi-parcours de son expérimentation, la dispensation d’antibiotiques à l’unité ferait progresser l’observance de 17 %. Mais les patients sont-ils toujours sincères lorsqu’on les interroge sur le respect de leur traitement ?Il n’est pas aisé de s’avouer non observant, tant se multiplient sur ce sujet les discours culpabilisants. Vous êtes malade, vous ne vous soignez pas, vous désobéissez et en plus vous ruinez les finances publiques. La sanction est-elle une solution ? Non, les malades chroniques sont déjà durement sanctionnés par l’épreuve de la vie, estimait Christian Saout, secrétaire général délégué du CISS le 1er juin lors d’un colloque organisé par ce collectif d’association de patients. Intervenant à cette occasion, la ministre de la Santé Marisol Touraine refuse de contraindre le patient à être observant, reconnaissant qu’il puisse ne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...