Le Moniteur des Pharmacies n° 3083 du 06/06/2015
 

Cahier Formation

Iatrogénie


CAS 1 - EFFETS INDÉSIRABLESMadame N. perd la tête Madame N., 76 ans, souffre d’une dépression caractérisée. Le psychiatre lui a prescrit un traitement par antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine, la sertraline (Zoloft 50 mg, 1 gélule le matin), associé à un anxiolytique, l’hydroxyzine (Atarax 25 mg, 1 cp matin et soir). Le traitement s’est révélé peu efficace au bout de trois mois. Elle a alors consulté son médecin généraliste qui, après avoir contacté le psychiatre, a ajouté un antidépresseur tricyclique, l’amitriptyline (Laroxyl 25 mg 1 cp matin et midi). Près d’une semaine plus tard, la fille de la patiente, inquiète, raconte au pharmacien que sa mère a du mal à se repérer et tient des propos confus. A quoi peut être due cette confusion ? L’introduction de l’antidépresseur tricyclique a pu augmenter la charge anticholinergique connue ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...