Le Moniteur des Pharmacies n° 3082 du 30/05/2015
 

VALPROATE DE SODIUM

Médicaments

Yolande Gauthier


Nouveau scandale en vue ? Cette fois, c’est le valproate de sodium antiépileptique (Dépakine) qui est sous les feux de la rampe. Des femmes traitées par ce médicament pendant leur grossesse viennent de porter plainte contre Sanofi car leurs enfants sont nés avec des handicaps : troubles neurodéveloppementaux, malformations, spina bifida…Les premiers articles scientifiques mentionnant le risque tératogène de la molécule sont apparus dans les années 1980. Pourtant, le Vidal indique toujours en 2005 qu’« il ne semble pas légitime de déconseiller une conception » chez une femme épileptique traitée par valproate de sodium. L’utilisation du valproate sera plus tard « déconseillée tout au long de la grossesse ». Un hasard qui fait bien les choses En 2014, une réévaluation européenne conduit au renforcement des mises en garde : « le valproate ne doit pas être utilisé pendant la grossesse ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...