Le Moniteur des Pharmacies n° 3082 du 30/05/2015
 

TESTOSTÉRONE

Médicaments

Anne Drouadaine


Dans une lettre aux professionnels de santé, l’ANSM rappelle que le rapport bénéfice/risque des médicaments contenant de la testostérone a été réévalué par le PRAC (comité européen pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance) et que l’augmentation du risque cardiovasculaire n’est pas confirmée. Les médicaments contenant de la testostérone, autorisés dans l’Union européenne, peuvent se présenter sous forme de solution et suspension injectable, capsule molle, implant, patch, gel, solution cutanée.Or une étude observationnelle, publiée dans le JAMA Internal Medicine, a montré que le risque cardiovasculaire varie selon le mode d’administration. Ainsi, par rapport aux gels et aux patchs, les injections y sont associées à une augmentation de 26 % du risque d’infarctus du myocarde, angor instable ou accident vasculaire, de 16 % des hospitalisations et de 34 % des décès.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...