Le Moniteur des Pharmacies n° 3082 du 30/05/2015
 

RETRAITE

Transactions

François Pouzaud

Dès 55 ans, il est toujours prudent de se dessiner une stratégie de sortie. A fortiori dans cette période où les prix baissent et où les offres de reprise d’une pharmacie se raréfient.


Plusieurs facteurs conduisent à anticiper le départ à la retraite : – la saturation professionnelle du dirigeant (lassitude, fatigue, baisse de performance…) ; – l’évolution économique de l’officine car la valorisation des fonds a tendance à baisser ; – une opportunité de reprise, de regroupement ou d’association ; – le niveau des prestations retraite à taux plein ; – les considérations fiscales, avec les exonérations pour départ à la retraite. Selon une approche uniquement financière, le premier conseil est parfois d’accepter d’anticiper très largement la vente de l’entreprise, alors même que le pharmacien n’aura pas cotisé assez ni fini de rembourser ses emprunts. « Il faut saisir ou provoquer les occasions quand elles se présentent et sortir la calculette », conseille Olivier Delétoille, expert-comptable au cabinet AdequA. Bref, savoir lâcher prise à temps, sans attendre des jours meilleurs. « Certains pharmaciens ne vendent pas, faute d’avoir trouvé un candidat ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...