Le Moniteur des Pharmacies n° 3081 du 23/05/2015
 

CESSION/ACQUISITION

TRANSACTIONS

François Pouzaud

Pour acheter ou vendre une pharmacie, il existe certains procédés marginaux. Bien que minoritaires, ils peuvent s’avérer intéressants dans des cas précis.


Voici trois façons méconnues des pharmaciens de céder ou acquérir une officine : le viager, le réméré et l’échange.Le viager Le viager met directement en relation vendeur et acheteur. Le principe ? L’acheteur d’un bien verse périodiquement une rente – dite viagère – au vendeur. Il devient donc propriétaire du fonds sans avoir à avancer des sommes importantes au moment de la vente. Le contrat de rente viagère est conclu sans réserve d’usufruit pour ne pas soulever de problème particulier au regard de la règle de l’indivisibilité de la propriété et de l’exploitation de l’officine. Le pharmacien bénéficiaire du viager est propriétaire unique et seul gérant du fonds dès la signature définitive du contrat et ce, en dépit des rentes qu’il aura à verser à l’ancien propriétaire. La détermination du prix est subordonnée à la durée de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK