Le Moniteur des Pharmacies n° 3081 du 23/05/2015
 

ISOTRÉTINOÏNE

Médicaments

Yolande Gauthier


La saga de l’isotrétinoïne orale continue. Après l’instauration d’un accord de soins et de contraception signé par la patiente (1997), la limitation de la durée de traitement à 1 mois non renouvelable et la réalisation de test de grossesse chaque mois (2002), puis la mise en place du carnet-patiente à présenter pour toute prescription et délivrance (2010), la prescription initiale est à présent réservée aux seuls dermatologues. Les renouvellements d’ordonnance restent possibles par tout médecin. Cette décision de l’ANSM découle de la persistance du risque de grossesse exposée à l’isotrétinoïne (voir Le Moniteur n° 3062) et du non-respect des recommandations de prescription : en 2013, seulement 41,5 % des initiations de traitement ont été conformes à l’indication de l’AMM (utilisation en seconde intention).Vers une harmonisation fin 2015Comme il est difficile de demander à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...