Le Moniteur des Pharmacies n° 3081 du 23/05/2015
 

Éditorial

Laurent Lefort


« 1 233 pharmacies seraient-elles fantômes ? [ …] Et ces 1233 officines supplémentaires que décompte l’INSEE seraient-elles tenues par des pharmaciens titulaires tout aussi fantômes ? » Vous vous souvenez certainement de la riposte de l’Ordre et de la colère de sa présidente à la suite de la publication en décembre 2014 d’une étude de l’INSEE intitulée « Les pharmacies depuis 2000 – Mutations d’un secteur très réglementé ». Première grosse erreur soulevée : un nombre de pharmacies annoncé (24 000 en 2012) tout à fait surévalué. Et tout à fait crispant. D’autant que ces données sont vite utilisées comme références sur différents sujets qu’ils soient économiques, politiques ou démographiques.Pourquoi revenir ici sur ce dossier ? D’abord parce que le coup de sang a porté ses fruits. L’INSEE s’est fendu d’une sorte de mea culpa en publiant sur son site une ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...