Le Moniteur des Pharmacies n° 3080 du 16/05/2015
 

Dossier

Fabienne Rizos-Vignal*, Magali Clausener**

Après un démarrage en trombe, les entretiens pharmaceutiques s’essoufflent. Représentent-ils encore l’avenir de l’officine ? Oui, répondent syndicats et groupements, mais sous certaines conditions.


Instaurés par la Convention pharmaceutique de 2012, les premiers entretiens pharmaceutiques des patients sous AVK ont véritablement démarré en juillet 2013. L’Assurance maladie et les trois syndicats signataires de la convention (FSPF, USPO et UNPF) croient en cette nouvelle mission des pharmaciens. L’ensemble de la profession aussi, et elle s’y est préparée. Pourtant, deux ans après, l’engagement des pharmaciens s’émousse. L’avenir des entretiens pharmaceutiques serait-il déjà derrière eux ? Non, répond-on à la FSPF et à l’USPO. « Je suis convaincu de l’importance des entretiens pharmaceutiques pour l’avenir, explique Philippe Gaertner, président de la FSPF. Il s’agit vraiment d’une piste de croissance pour nos entreprises, car la croissance ne passera ni par le volume ni par les prix des médicaments. » Pour Brigitte Bouzige, vice-présidente de l’USPO, c’est une évidence au-delà de la rémunération : ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...