Le Moniteur des Pharmacies n° 3079 du 09/05/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Réponse : Non. S’il s’agissait d’une contraception d’urgence au lévonorgestrel, les résultats des études épidémiologiques indiquent que les progestatifs n’entraînent pas de risque malformatif chez le fœtus. L’ulipristal est contre-indiqué pendant une grossesse existante ou suspectée. Cependant les données disponibles quant aux effets d’EllaOne sur le fœtus sont trop limitées pour pouvoir se prononcer sur un risque de malformation. Il n’y a pas d’indication à faire une IVG, mais la grossesse doit être surveillée et déclarée auprès d’HRA Pharma. Le laboratoire tient un registre des grossesses chez les femmes exposées à EllaOne pour suivre leur issue (www.gra-registre-grossesses.fr).Source : www.choisirsacontraception.fr ; RCP

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...