Le Moniteur des Pharmacies n° 3079 du 09/05/2015
 

RECHERCHE

Médicaments

Myriem Lahidely


Des chercheurs du CNRS de Montpellier sont parvenus à faire régresser des tumeurs xénogreffes* chez des souris nude (sans poils du fait d’une mutation génétique) grâce aux nanoparticules. « Leur structure en nid-d’abeilles permet de recevoir beaucoup de choses, notamment des médicaments pour une chimio », explique la chercheuse Magali Gary-Bobo. Le laboratoire installé à l’institut des biomolécules Max-Mousseron de la faculté de pharmacie a été en 2011 le premier, en collaboration avec deux instituts, à obtenir une réduction de 70 % des tumeurs par une seule injection de nanoparticules en solution dans du sérum physiologique. « Ces particules ultrafines sont enrobées d’une molécule qui cible exactement la tumeur. Elles sont irradiées au laser plusieurs minutes, générant des radicaux libres toxiques qui entraînent la mort des cellules cancéreuses » précise la scientifique. Leur découverte, brevetée ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...