Le Moniteur des Pharmacies n° 3078 du 02/05/2015
 

Entreprise

ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES

Fabienne Rizos-Vignal


Les faits : Croyant appeler un ami, un salarié compose par erreur le numéro de téléphone de son employeur et déclare, sans se rendre compte de sa méprise : « Il ne sait pas encore s’il aura le camion, mon balourd de patron. » En plein repas d’affaires, l’employeur a pris l’appel avec la fonction haut-parleur de son portable activée. Tous les convives ont pu savourer la conversation relevée. Après une mise à pied conservatoire, le salarié est licencié pour faute grave. L’employeur reproche au salarié des propos insultants à son égard. Au regard des circonstances, les faits sont incontestables. Pour rompre le contrat de travail, l’employeur se place sur le terrain disciplinaire et retient la faute grave. Alors que le salarié a plus de 25 ans d’ancienneté dans l’entreprise, il se retrouve congédié sans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...