Le Moniteur des Pharmacies n° 3077 du 25/04/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Anne-Hélène Collin**, Alexandra Blanc***


Réponse : Globalement, le taux d’HbA1c doit être d’autant moins ambitieux que l’état du diabétique âgé est plus précaire. Les recommandations 2013 de la Haute Autorité de santé et de l’Agence nationale du médicament précisent que l’HbA1c doit être inférieure ou égale à 7 % chez les sujets « vigoureux » (espérance de vie satisfaisante), inférieure ou égale à 8 % chez les sujets « fragiles » (état de santé intermédiaire) et inférieure à 9 % chez les « malades » (personnes dépendantes, en mauvais état de santé). Ces normes ne comportent malheureusement pas de limite inférieure. Des diabétiques âgés ont ainsi été traités de manière excessive, augmentant le risque d’hypoglycémies susceptibles d’entraîner des complications graves au plan cardiovasculaire ou neurologique. Cette attitude est à éviter notamment chez les patients dont le pronostic ne dépend plus de l’évolution du diabète.Source : ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...