Le Moniteur des Pharmacies n° 3077 du 25/04/2015
 

Actualités

CE QUE VOUS EN PENSEZ

François Pouzaud


Patrick Fabry, Plouhinec (Morbihan) Je comprends tout à fait l’attitude de refus des médecins.Le gouvernement veut leur imposer de nouvelles contraintes et il est normal en retour qu’ils disent non à d’autres mesures alors qu’ils ne sont pas forcément opposés au développement des génériques. Cela fait partie de la négociation. Les médecins de mon secteur prescrivent depuis longtemps en DCI. Cela s’inscrit dans des programmes d’amélioration de leurs pratiques professionnelles. Sauf prescription de Dépakine et de Lévothyrox, les mentions « non substituable » sont très rares sur leurs ordonnances, ce qui peut expliquer une certaine tolérance des caisses quand elles ne sont pas rédigées à la main.Julie Vuillermet, Coudekerque-Branche (Nord) Je n’approuve pas le rejet du plan « génériques » par les médecins mais leur attitude de refus peut se comprendre car ils ont plusieurs casseroles ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...