Le Moniteur des Pharmacies n° 3076 du 18/04/2015
 

L’INTERVIEW DR JEAN-MARIE COHEN, CONSULTANT POUR OPEN ROME

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**, Sylviane Le Craz***


Chaque année on dénombre des dizaines de milliers de cas d’infections nosocomiales à entérobactéries. Elles sont devenues un problème de santé publique. Le mésusage des antibiotiques en est la cause principale. Malgré quinze ans d’action publique, la situation est toujours aussi préoccupante : • Les recommandations officielles sont perçues par les prescripteurs comme peu compréhensibles et trop fluctuantes. • La communication des autorités sanitaires s’est émoussée : le taux des prescriptions inutiles d’antibiotiques pour les infections respiratoires aiguës a baissé de 17 % entre 2000 et 2004 mais a augmenté de 5 % dans les 5 années suivantes. • Le taux des prescriptions d’antibiotiques reste trop élevé : 44 % à 61% dans les angines, 19 % à 33 % dans les infections d’allure grippale, 16 % à 37 % dans les rhinopharyngites. • Le spectre et les doses d’antibiotiques prescrits sont souvent inadaptés, notamment chez les personnes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...