Le Moniteur des Pharmacies n° 3076 du 18/04/2015
 

Dossier

Aude Rambaud

La médecine personnalisée gagne du terrain dans des domaines thérapeutiques tels que la cancérologie, les maladies rares ou même l’asthme. Elle ne concerne encore qu’une fraction de patients mais offre de belles promesses pour améliorer l’efficacité des soins. Voyage à mi-chemin entre le présent et l’avenir.


Traiter un sous-type de cancer, de mucoviscidose, de myopathie de Duchenne ou d’asthme parmi des dizaines. Autrement dit, exclure les patients chez qui un traitement ne sera pas efficace, voire dangereux, c’est ça la médecine personnalisée. Ou, dit autrement, c’est adapter la prise en charge au profil génétique et moléculaire de la maladie et du sujet. Le terme « personnalisé » est à ce titre un peu pompeux. Il ne s’agit pas exactement d’une médecine à l’échelle individuelle mais plutôt à l’échelle d’un groupe de malades. Nombreux sont ceux qui préfèrent d’ailleurs le terme de « médecine de précision » ou « médecine stratifiée ». Elle permet une efficacité accrue des traitements, moins d’effets indésirables, et un gain de temps et d’argent dans la prise en charge. Cette nouvelle approche est potentiellement prometteuse dans plusieurs domaines ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...